Colette : « Le jardinier amateur a bon cœur : il ne jette jamais, il donne »

Colette : « Le jardinier amateur a bon cœur : il ne jette jamais, il donne »

23 avril 2023 0 Par Coly

Colette, bordelaise de souche, arrive à Saint-Loubès en 1969, à l’aube de ses 25 ans. Mariée, mère de deux enfants et forte d’une formation dans le secrétariat et la comptabilité, elle met, tout au long de sa carrière professionnelle, sa polyvalence et son dynamisme sans faille au service de différentes entreprises.


Très investie dans sa vie familiale et dans l’éducation de ses deux filles, elle participe en parallèle à de nombreuses activités proposées par sa commune. Elle passe notamment dix années de sa vie auprès de l’équipe rouge des Majorettes. Mais sa véritable passion, ce qui l’anime depuis toujours, c’est le jardin et tous les secrets qu’il a à transmettre. C’est ainsi qu’après avoir sillonné le département de la Gironde dans de nombreux clubs de jardins, elle se lance d’abord pendant trois ans comme correspondante locale du club national des Jardiniers de France (dont le siège se situe dans le Nord, à Valenciennes). Le siège, très structuré, fournit des supports pédagogiques écrits et offre également la possibilité de commander des graines.

Malheureusement, cette « grande dame » de plus de 103 ans cesse ses activités. Le club local de Saint-Loubès compte alors plus d’une centaine d’adhérents et « Les membres ont tout de suite demandé à ce que l’aventure continue. » Motivée et poussée par ses troupes, elle crée ainsi en 2009 l’association Jardiniers Loubésiens.

Les objectifs portés par l’association sont nombreux mais son ambition première est avant tout de « réunir des personnes désireuses de pratiquer un jardinage amateur et de développer leur formation technique, tout en créant des liens de convivialité. » Elle souhaite également, plus largement, vulgariser la science de l’horticulture, favoriser la pratique du jardinage naturel et la qualité paysagère des jardins, organiser des manifestations locales. Mais c’est aussi animer des ateliers au sein des clubs extérieurs de jardins pour sensibiliser l’opinion publique à l’utilité et la bonne pratique du jardinage, s’inscrire dans une perspective de développement durable…

Chacun possède et gère son propre jardin et va donc partager avec les autres ses expériences et ses réalisations. Chaque deuxième samedi du mois, ce sont alors 35 à 40 d’adhérents qui se réunissent à la salle des Restos du Cœur, pour échanger autour de thématiques diverses : comment cultiver son terrain en fonction de la nature du sol et de son orientation, les semis, la permaculture, le potager et les plantes compagnes, les bonnes postures au jardin, les bons outils, mais aussi la création d’un bassin, la fabrication de nichoirs, de pièges à frelons etc… « Des sujets vastes et variés pour intéresser le plus grand nombre ! »

Tous les cours sont animés par une projection vidéo travaillée en amont par le vice-président et un support papier est remis à chaque participant. Les ateliers de construction sont quant à eux animés par les hommes. Deux fois par an, en mai et en novembre, un troc de plantes et de graines est organisé entre membres des clubs extérieurs et particuliers,  ce qui donne lieu à de beaux et riches échanges humains. « Notre plus grand plaisir, c’est de pouvoir partager des valeurs qui nous tiennent à cœur : la générosité, la convivialité et l’entraide, le vivre ensemble et le respect des hommes et de la nature. » En hiver, il est proposé un atelier de taille de rosiers et d’arbres fruitiers chez le jardinier qui veut bien ouvrir son jardin. Enfin, autre temps fort de l’année et à l’occasion de la Journée nationale des jardins au mois de juin, une visite de 3 à 4 très beaux jardins est organisée dans la région.

Après dix années d’activités intenses, l’association est en sommeil : les réunions en salle n’attirent plus, l’arrivée et le développement d’internet dans les foyers modifie profondément les comportements. Mais les anciens (« c’est une famille ! ») sont toujours en relation et organisent chaque année un repas et une sortie, « car on ne peut pas oublier les bonnes années passées ensemble ! »

Pour autant, Colette, désormais retraitée hyperactive, continue de se passionner pour son jardin et le bichonne, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige. Et quelle satisfaction d’y découvrir jour après jour une multitude de surprises et de couleurs grâce à l’échange et la générosité.

« Tous les jours mon jardin s’éclate…et moi avec ! »

Par Coly, Reinette et Cookie